La cystite, ennemie jurée des femmes

La cystite, ennemie jurée des femmes

« J’accepte de vivre l’instant présent au maximum et je réalise qu’en étant ouvert, je me permets de goûter à de merveilleuses expériences » J. Martel

En tant que femme ayant été victime de cette infection, je me suis dit qu’il était nécessaire, non IMPERATIF de vous en parler car elle est très inconfortable et surtout, elle touche une femme sur deux.

Voici un rapide rappel des symptômes, des raisons anatomiques et des raisons émotionnelles qui peuvent être à l’origine de l’infection urinaire. On verra aussi la méthode que je propose pour s’en débarrasser!

Qu'est-ce qu'une cystite?

La cystite (ou infection urinaire) est une infection de la vessie qui se manifeste par des douleurs en urinant et un besoin fréquent d’aller au petit coin.

Petit rappel: la vessie est un organe creux et extensible situé dans le bas ventre qui stocke et élimine l’urine produite par les reins.

La cystite, une infection exclusivement féminine?

feminin

La cystite est effectivement beaucoup plus fréquente chez la gent féminine que masculine.

Pourquoi? Et bien, il y a les raisons anatomiques qui favorisent les échanges de germes; les changements hormonaux au moment de la grossesse et de la ménopause; le manque d’eau; les rapports sexuels… Plutôt décourageant n’est-ce pas?

Pas de panique! Je suis une femme mais je suis aussi thérapeute. Cela veut dire que suis en mesure de vous apporter quelques solutions, plus durables que le jus de canneberge (même si c’est délicieux) ou de se forcer à boire des litres d’eau, et meilleures que l’abus d’antibiotiques.

Pour cela il faut aller chercher plus profondément pour comprendre la cystite, en l’appréhendant d’un point de vue différent: celui de l’énergétique.

Les émotions et la cystite

Les germes responsables de la cystite se situent dans la vessie. En énergétique, c’est l’organe qui symbolise le fait de regarder en face la vérité contenue dans nos émotions et dans notre monde intérieur. Elle incarne aussi le besoin de laisser circuler librement nos émotions dans un processus d’acceptation.

Quant à la cystite, elle comme toutes les maladies en « ite » (appendicite, arthrite, bronchite…) est reliée à la colère et à la frustration. Plus précisément, elle est le résultat obtenu lorsqu’on retient notre irritation, notre frustration. Elle peut traduire une contrariété dans nos attentes, assez forte pour que notre vessie s’enflamme. En nous retenant, on bloque notre énergie parce qu’on a peur. On se met sous pression, on refuse de lâcher prise.

Vous l’aurez compris, l’une des solutions pour éviter la cystite est d’identifier ce qui nous met en colère et ce qui nous frustre au point que notre corps le manifeste sous cette forme désagréable. Identifier puis accepter et lâcher prise, ou « laisser pisser », c’est le cas de le dire! Mais voilà, c’est plus facile à dire qu’à faire…

Comment travailler la cystite avec l'ostéofluidique

En séance d’ostéofluidique on va chercher ce qui provoque ces émotions de peur et de frustration: cela peut être une situation que vous vivez dans le présent, ou quelque chose de plus ancien qui se manifeste en vous par une douleur physique. C’est toujours important d’identifier et de comprendre l’origine du mal et de commencer à l’apprivoiser car c’est par cela que la guérison commence.

Une fois avoir trouvé la problématique, le travail peut commencer sur les zones du corps en demande: les expériences vécues par chacun sont toutes différentes, ce qui fait que la/les séance(s) nécessaire(s) vont varier d’une personne à une autre.

La séance s’effectue allongé sur une table dans un cadre calme et rassurant. J’interviens sans toucher le corps physique.

Pour résumer

  • le jus de canneberge: OUI
  • les antibiotiques: SEULEMENT EN DERNIER RECOURS
  • être à l’écoute de soi et accepter que l’on peut être vulnérable: OUI
  • identifier la source du problème: PAS EVIDENT, SI BESOIN FAITES VOUS AIDER PAR VOTRE THERAPEUTE

Parlons-nous ou continuez votre visite